79 fois, sans tables astronomiques ni annuaires des marées, Gilles de Gouberville se rendait à la baie des Veys, à 4 ou 6 heures de cheval de son point de départ, et passait à basse mer. Comment faisait-il, quels éléments pouvait-il utiliser ? C’est cette question à laquelle Dominique Béneult s’attaque avec la détermination d’un détective de haut vol.

Cahier N°24

12,00 €Prix